Article

Visite de S.E.M. Kersti KALJULAID, Présidente de l’Estonie à EtriLabs

EtriLabs a reçu dans ses locaux le mercredi 05 décembre 2018 S.E.M. Kersti KALJULAID Présidente de l’Estonie. En effet, la présidente était en visite officielle au Bénin dans le cadre du renforcement des relations diplomatiques entre les deux pays et de la coopération Bénin-Estonie pour une e-gouvernance réussie. 

De ce fait, la délégation estonienne a tenu à rencontrer les acteurs de l’écosystème numérique béninois afin de constater par elle-même le travail accompli en matière de digitalisation. EtriLabs étant l’un des principaux acteurs de cet écosystème, c’est avec un réel plaisir et une admiration non feinte que la présidente Kersti KALJULAID a rencontré et échangé avec la communauté d’entrepreneurs et de geeks d’EtriLabs. Les  startups telles que Sewema,  Bidofi,  Chaperone, Eeko et Bookconect ont eu l’occasion de présenter leurs solutions et d’avoir les retours de la présidente. Elle était accompagnée pour l’occasion du Ministre des Affaires Étrangères, M. Aurélien A. AGBENONCI et de son homologue du Numérique et de la Digitalisation, Mme Aurélie ADAM SOULE ZOUMAROU. 

La délégation ainsi composée a également rencontré les jeunes femmes du programme WHISPA (Women High Impact Startup Preparation Academy), qui ont brièvement présenté le programme en mettant l’accent sur l’expérience et les connaissances capitalisées et sur les défis auxquels sont confrontées les jeunes femmes dans le numérique. 

Au terme de sa visite la présidente a déclaré ce qui suit « J’ai vu ici les mêmes choses que j’ai vu en Estonie il y a 10 ans et 15 ans et que je continue de voir encore ». L’Estonie étant un pays hautement développé en e-service, voir même la reine européenne du numérique, avec 100% des écoles et l’administration connectées à internet, cette remarque montre clairement que nous sommes sur la bonne voie en ce qui concerne la qualité des solutions que nous proposons et leur impact sur l’évolution de notre écosystème numérique et par ricochet sur celui du pays. Nous comptons bien suivre l’exemple de l’Estonie et atteindre dans quelques années une e-croissance exponentielle.